CHARTE RIPAM

Charte RIPAM (français)

En 2005, des chercheurs, universitaires, historiens, scientifiques du patrimoine, architectes, conservateurs issus de pays et d’institutions du bassin méditerranéen ont souhaité établir des liens privilégiés autour des enjeux du patrimoine architectural.

Ils ont ainsi initié des rencontres alternativement de chaque côté des rives de la Méditerranée, à Meknès (Maroc) en 2005, à Marrakech (Maroc) en 2007, à Lisbonne (Portugal) en 2009, à M’sila (Algérie) en 2012, à Marseille (France) en 2013.

Ces rencontres ont réaffirmé à chaque fois la volonté de les pérenniser, de partager des connaissances et de conforter la conservation du patrimoine bâti dans les politiques et consciences nationales.

Leur succès avec plus d’une centaine de participants par édition a aussi montré le besoin de les structurer pour mieux faire connaitre et accroître ce réseau de compétences et faire de cette heureuse initiative de près de 10 ans une rencontre incontournable pour le patrimoine architectural méditerranéen.


La présente charte définit cet esprit de coopération et les modalités de réalisation des RIPAM pour leur donner une identité commune forte dans le respect de chacun.


Les RIPAM sont à la fois des rencontres et un réseau de personnes et d’institutions œuvrant à la connaissance et à la conservation du patrimoine architectural et urbain méditerranéen.


La communauté RIPAM regroupe des universitaires, des responsables de biens patrimoniaux, des professionnels de la conservation et de la restauration, des scientifiques du patrimoine, des professionnels de l’architecture, des urbanistes…. qui étudient, analysent et travaillent sur tous les types et composantes de ce patrimoine architectural : histoire, type architectural (urbain, rural, industriel, officiel, domestique, …), archéomatériaux et conservation matérielle, techniques de construction et de conservation, structure urbaine et urbanisme, réalisation architecturale, méthodes d’analyse et d’investigations, documentation et archives d’architecture, législation et réglementation, gestion et valorisation, mesures de prévention…



Principes généraux

Les RIPAM constituent un lien privilégié pour échanger et dialoguer sur ces sujets, présenter des travaux de recherches, de conservation ou de mise en valeur.

Elles reposent sur les principes et objectifs suivants :

Connaitre et faire connaitre le patrimoine architectural et urbain méditerranéen afin de participer à sa conservation, sa transmission aux générations futures et sa valorisation, dans le cadre des études et politiques patrimoniales en lien étroit avec les enjeux du monde méditerranéen contemporain ;

D’assurer à cette connaissance et à sa diffusion une haute valeur scientifique, une diversité d’approches dans l’affirmation d’une communauté méditerranéenne et le respect des spécificités de chacun ;

D’assurer un équilibre entre les pays méditerranéens participants aux RIPAM notamment par le respect de l’alternance des lieux des rencontres ;

De favoriser une solidarité organisationnelle permettant aux participants de chaque pays méditerranéen d’assister aux RIPAM ;

De favoriser les échanges et le partage d’expériences.


Pour se faire, la communauté RIPAM

Crée un réseau de contacts et d’échange d’information sur la thématique du patrimoine architectural et urbain méditerranéen ;

Réalise tous les deux ans un colloque dans l’un des pays méditerranéens dont la candidature a été retenue ;

Définit une organisation permettant de répondre aux principes énoncés et à la réalisation des colloques.



Organisation des RIPAM

La communauté RIPAM se dote des moyens de fonctionnement suivant :


Un Comité permanent

Fonction :

Garantir l’esprit des RIPAM et assurer leur pérennité ;

Dynamiser et mobiliser les réseaux notamment les réseaux nationaux de compétence ;

Assurer la diffusion et la communication sur les RIPAM auprès de la communauté et de toute personne ou institution intéressée ;

Superviser l’organisation des colloques en assurant :

la gestion de l’appel à candidature pour l’organisation des futurs RIPAM,

la désignation de l’instance organisatrice du colloque,

l’accompagnement du comité d’organisation local créé à cette occasion,

l’appui à la bonne organisation : dates des RIPAM, frais d’inscription, appel à contribution, circulaires, publication des actes…

Composition :

Le Comité permanent se compose de deux représentants au maximum de chacun des comités d’organisation locale des 5 derniers RIPAM et des 2 à venir, assisté du secrétaire général.

Lors des réunions du comité permanent, la présidence de séance est confiée à tour de rôle à l’un des membres du comité permanent.

Il se réunit au moins une fois par an.

Le comité permanent confie pour 4 ans – soit pour 2 sessions RIPAM – le secrétariat général à une personne morale ou à une institution issue du comité permanent. Le secrétaire général est élu à la majorité des membres présents.


Un Secrétariat général

Il assure la coordination et la diffusion auprès des membres du comité permanent.

A ce titre, il propose l’ordre du jour, la date, le lieu des réunions du comité permanent. Il assiste aux réunions et rédige les comptes rendus des réunions.

Il assure la diffusion de toute information par tous les moyens possibles auprès du réseau de la communauté RIPAM. Pour cela, il constitue un fichier, des mailings de la communauté des RIPAM…

Il assure le lien entre le comité permanent et le comité d’organisation locale.

Le secrétariat général est assuré par le CICRP de 2014 à 2017 et Roland May a été désigné secrétaire général de 2014 à 2017.


Un Comité d’organisation locale

Pour chaque colloque, l’instance organisatrice crée un comité d’organisation local dans le pays dont la candidature a été retenue par le comité permanent.

Le comité d’organisation locale est chargé de l’organisation de la session des RIPAM dans le respect du cahier des charges (cf. ci-dessous) : appel à communication, organisation matérielle et logistique, diffusion et communication sur la session des RIPAM, mise à disposition des congressistes au moins d’un recueil des résumés des communications…

Il désigne en son sein 2 représentants qui seront membres du comité permanent.

Il constitue un comité scientifique incluant le comité permanent. Le comité scientifique est chargé d’examiner les propositions de communication, de les sélectionner et d’établir le programme scientifique des RIPAM. Il est chargé aussi de sélectionner les articles à publier.

Le Comité d’Organisation assure la publication et la diffusion des actes du colloque et établit un bilan d’activité communiqué au comité de pilotage.



Les Colloques RIPAM : Organisation et cahiers des charges

Afin de garantir la valeur scientifique et l’équilibre des colloques RIPAM, les principes suivants sont définis et garantis par le Comité permanent :

Les colloques auront lieu tous les deux ans. Un appel à candidature et un calendrier sont lancés lors de la séance de clôture d’une RIPAM par le Comité permanent pour le RIPAM N+2 (exemple : appel à candidature pour les RIPAM8 2019 lors des RIPAM6 Tunis 2015).

Lors des communications orales du colloque, le comité d’organisation local facilite l’accès et la compréhension des communications en assurant la traduction dans l’une des langues officielles internationales.

Les publications et supports de diffusion se font dans l’une des trois langues suivantes : anglais, français ou arabe complétées par un résumé au moins dans l’une des deux autres langues.

L’organisation matérielle est assurée par le comité d’organisation locale.



Charte revue et Adoptée à Meknès le 28 février 2015

Kamel Said et Mustapha Haddad, RIPAM1, Université de Meknès, Maroc, 2005

Mili Mohamed, RIPAM4, Université de M’sila, Algérie, 2012

Roland May et Philippe Bromblet, RIPAM5, CICRP, France, 2013

Fabio Fratini, RIPAM7, Italie, 2017


Secrétaire Général RIPAM / RIPAM General Secretary

Mounsif    IBNOUSSINA    Université CADI AYYAD Marrakech, 

Secrétaire Général RIPAM 2017-2021    Maroc




Charte RIPAM (English, translation from French orginal version)

In 2005, researchers, academics, historians, heritage scientists, architects and curators from countries and institutions in the Mediterranean basin wanted to establish special links around the challenges of the architectural heritage.

They thus initiated meetings alternately on each side of the shores of the Mediterranean, in Meknes (Morocco) in 2005, in Marrakech (Morocco) in 2007, in Lisbon (Portugal) in 2009, in M'sila (Algeria) in 2012, in Marseille (France) in 2013.

These meetings reaffirmed each time the will to perpetuate them, to share knowledge and to reinforce the conservation of built heritage in national policies and consciences.

Their success with more than a hundred participants per edition has also shown the need to structure them to better know and increase this network of skills and make this positive initiative of almost 10 years an essential meeting for the Mediterranean architectural heritage.


This Charte RIPAM defines this spirit of cooperation and the methods of realization of the RIPAM to give them a strong common identity in the respect of each.


RIPAMs are both meetings and a network of people and institutions working on the knowledge and conservation of the Mediterranean architectural and urban heritage.


The RIPAM community brings together academics, heritage protection managers, conservation and restoration professionals, heritage scientists, architectural professionals, urban planners, and more. who study, analyze and work on all types and components of this architectural heritage: history, architectural type (urban, rural, industrial, official, domestic, ...), archaeomaterials and physical conservation, construction and conservation techniques, urban structure and town planning, architectural realization, methods of analysis and investigations, documentation and archives of architecture, legislation and regulation, management and valorization, preventive measures ...



General principles

RIPAMs are a privileged link to exchange and dialogue on these topics, to present research, conservation or enhancement work.

They are based on the following principles and objectives:

To know and make known the architectural and urban Mediterranean heritage in order to participate in its conservation, its transmission to the future generations and its valorization, within the framework of the studies and patrimonial policies in close connection with the stakes of the contemporary Mediterranean world;

To ensure this knowledge and its dissemination a high scientific value, a diversity of approaches in the affirmation of a Mediterranean community and respect for the specificities of each;

To ensure a balance between the Mediterranean countries participating in the RIPAM, in particular by respecting the alternation of meeting places;

To foster organizational solidarity enabling participants from each Mediterranean country to attend RIPAMs;

To promote exchanges and the sharing of experiences.


For these purposes the RIPAM community

Creates a network of contacts and information exchange on the theme of Mediterranean architectural and urban heritage;

Conducts a colloquium every two years in one of the Mediterranean countries whose application has been accepted;

Defines an organization to respond to the stated principles and conferences.



Organization of RIPAM

The RIPAM community has the following operating resources:


Steering Committee

Function:

Guarantee the spirit of RIPAM and ensure their sustainability;

Energize and mobilize networks, particularly national networks of competence;

Ensure the dissemination and communication on the RIPAMs to the community and any interested person or institution;

Supervise the organization of conferences by ensuring:

management of the call for applications for the organization of future RIPAM,

the designation of the organizing body of the conference,

the accompaniment of the local organizing committee created on this occasion,

endorsement for good organization: RIPAM dates, registration fees, call for papers, circulars, publication of documents ...

Composition:

The Steering Committee is made up of a maximum of two representatives from each of the local organizing committees of the last 5 RIPAMs and the next two, assisted by the Secretary General.

During the meetings of the steering committee, the chair of the meeting is in turn assigned to one of the members of the steering committee.

It meets at least once a year.

The steering committee entrusts for four years - for two RIPAM sessions - the general secretariat to a legal entity or to an institution resulting from the steering committee. The Secretary General is elected by a majority of the members present.


General Secretariat

It coordinates and disseminates to the members of the steering committee.

As such, he proposes the agenda, the date, the place of the meetings of the steering committee. He attends meetings and drafts minutes of meetings.

It ensures the dissemination of any information by any means possible to the RIPAM community network. For this, it constitutes a file, mailings of the community of RIPAM ...

It provides the link between the steering committee and the local organizing committee.

The General Secretariat was provided by CICRP from 2014 to 2017 and Roland May has been appointed General Secretary from 2014 to 2017.


Local Organizing Committee

For each conference, the organizing body creates a local organizing committee in the country whose candidacy has been selected by the steering committee.

The local organizing committee is in charge of the organization of the RIPAM session in accordance with the specifications (see below): call for communication, material organization and logistics, dissemination and communication on the RIPAM session, provision of at least one abstract of the abstracts ...

It appoints from among its members 2 representatives who will be members of the steering committee.

It constitutes a scientific committee including the steering committee. The Scientific Committee is responsible for reviewing communication proposals, selecting them and establishing the scientific program for RIPAM. It is also responsible for selecting the articles to be published.

The Organizing Committee ensures the publication and dissemination of the proceedings of the symposium and draws up an activity report communicated to the steering committee.



The RIPAM Symposiums: Organization and specifications

In order to ensure the scientific value and balance of RIPAM symposia, the following principles are defined and guaranteed by the Steering Committee:

The symposia will be held every two years. A call for applications and a calendar are launched during the closing session of a RIPAM by the Steering Committee for the RIPAM N + 2 (example: call for applications for RIPAM8 2019 at RIPAM6 Tunis 2015).

During oral communications of the symposium, the local organizing committee facilitates access and understanding of the communications by ensuring the translation into one of the international official languages.

The publications and dissemination media are in one of the following three languages: English, French or Arabic, supplemented by at least one of the other two languages.

The material organization is ensured by the local organizing committee.



Charte reviewed and adopted in Meknes on February 28, 2015

Kamel Said and Mustapha Haddad, RIPAM1, University of Meknes, Morocco, 2005

Mili Mohamed, RIPAM4, University of M'sila, Algeria, 2012

Roland May and Philippe Bromblet, RIPAM5, CICRP, France, 2013

Fabio Fratini, RIPAM7, Italy, 2017